Après une période où il a été contraint de tenir ses réunions en ligne, en raison de la pandémie de COVID-19, le Réseau Européen des Lieux de la Paix (ENPP) prépare déjà sa 13e Rencontre européenne et sa 10e Assemblée générale, en personne, le qui est prévue du 14 au 17 octobre 2021, dans la ville allemande de Markranstädt (Leipzig), la commune à laquelle appartient le château d’Altranstädt, l’un des lieux les plus emblématiques de la Route des Lieux de la Paix.
La 13e Rencontre européenne de l’ENPP sera organisée par l’Association pour la Promotion du Château d’Altranstädt, membre fondateur de l’ENPP, et se tiendra dans les locaux de la municipalité de Markranstädt, dont le soutien a été essentiel pour rendre la rencontre possible.
La présence de délégations des membres de l’ENPP des 9 pays européens qui intègrent le Réseau est attendue, ainsi que d’autres entités publiques et privées d’autres pays européens qui seront invitées à participer à la réunion en tant qu’observateurs.
Cette Rencontre concentrera ses travaux sur la discussion et l’approbation du Plan d’activités triennal avec lequel on espère entamer une nouvelle phase dans la vie de l’Association, notamment à travers le renforcement de sa structure de gestion, l’augmentation des activités dans les lieux de la Route et le lancement d’activités transnationales tout au long de la Route et entre les localités voisines, la responsabilisation du Conseil Scientifique de la Route des Lieux de la Paix ainsi que la structure de soutien de cette Route.
Dans le même temps, les membres de l’ENPP discuteront du plan financier pour soutenir le plan d’activités triennal, qui comprend une plus grande implication financière des membres du réseau, à savoir les entités publiques et la soumission de demandes de fonds nationaux et communautaires.

Sur la photo : Vue d’ensemble du château d’Altranstädt (voir plus sur: https://placesofpeace.eu/la-route/altranstadt/?lang=fr)

La 1ère Conférence internationale et interdisciplinaire « Places of Peace: Making Europe throughout Peace Treaties« , tenue en ligne le 30 juin, a été un grand succès tant par la qualité des présentations présentées que par le nombre des participants.
La Conférence a débuté par le discours d’ouverture du Président du Réseau Européen des Lieux de Paix (ENPP), Eduardo Basso, qui a décrit les principales actions de l’association depuis sa fondation et les perspectives de développement futur. Par la suite, les participants à la Conférence ont eu l’opportunité de visionner la vidéo promotionnelle « Places of Peace Route » récemment publiée, qui présente la dimension actuelle de la Route et ses principaux objectifs.
Le discours d’Ulf Müller, vice-président de l’ENPP, sur l’activité développée autour du château d’Hubertusburg (Allemagne), où a été signé le traité mettant fin à la fameuse « Guerre des Sept Ans », a clôturé la séance d’ouverture.

La première session de travail a eu comme intervenante principale, Patrizia Battilani, Directeur du Centre d’Études Avancées en Tourisme de l’Université de Bologne, Italie, qui a présenté un excellent travail sur le thème « Traités de paix, patrimoine dissonant et tourisme : défis et opportunités », a suivi par des présentations d’Antonia Ceballos Cuadrado, Université de Séville, Espagne (L’Acte final de la Conférence d’Algésiras (1906) narré par Jean Jaurès dans L’Humanité) et de María Rojas Pavón et Concepción Foronda Robles, également de l’Université de Séville, Espagne (Le Label du patrimoine européen contribue-t-il à construire une Europe de la paix ?), suivi d’une période de débat.

L’après-midi a débuté par une importante présentation de Fabio Carbone, professeur de « International Tourism Management », à l’Université de Coventry (Royaume-Uni) et chercheur au « Centre for Trust, Peace and Social Relations », de la même université, qui s’est adressé à le thème « Donner une chance à la paix. Les défis d’une contribution efficace du tourisme à la paix. » Articles de Sofia Lopes, Université Européenne, Portugal (Mobilité académique. Combler le fossé entre tourisme et éducation pour la paix), Silvia Aulet, Université de Gérone, Espagne (Lieux sacrés comme lieux de paix : une approche proposée du tourisme) et Anabela Monteiro, de l’Université Européenne, Portugal (Tourisme et Paix – Quel type de relation ?) a clôturé la 1ère session de l’après-midi.

La dernière session (entièrement en français) s’est déroulée sous le thème général « Histoire et paix », avec des présentations de Ferenc Tóth, chercheur principal à l’Institut d’histoire du Centre de Recherche en Sciences Humaines de Budapest (ancien Centre de Recherche de l’Académie des Sciences Hongrois ) intitulé « Histoire et paix. Valorisation du patrimoine historique à Vasvár en Hongrie » et par Bruno Judic, professeur émérite à l’Université de Tours, qui a présenté l’article « La figure de Saint Martin et le thème de la paix« .

La séance de clôture a comporté de petites interventions des membres du Comité d’organisation, Patrizia Battilani, Áurea Rodrigues, de l’Université d’Évora et présidente du Conseil Scientifique de la « Places of Peace Route » et Eduardo Basso, Président de l’ENPP.

En plus des conférenciers, plus de 50 personnes ont participé à la conférence, principalement des universitaires de diverses universités européennes.

La 2ème Conférence « Places of Peace » se tiendra l’année prochaine à une date qui sera annoncée prochainement.