La 13e Rencontre européenne de l’ENPP s’est déroulée, comme prévu, du 14 au 17 octobre, dans la ville de Markranstädt (Allemagne). Il s’agissait de la première réunion du Réseau après la période pandémique, mais même ainsi, la présence de délégations de certains pays, notamment d’Europe de l’Est, a été entravée en raison de la dernière épidémie de COVID-19 qui a touché et continue d’affecter ces pays. . Pour cette raison et d’autres, la réunion a fonctionné de manière mixte, en personne et en ligne.

La séance d’ouverture, qui s’est tenue le 15 octobre dans une salle de réunion fournie par la municipalité de Markranstädt, a réuni des membres du Réseau, en personne ou en ligne, ainsi que plusieurs invités, dont le maire de Markranstädt, Mme Nadine Stitterich, le élu Maire de la Commune d’Estremoz, le Professeur José Daniel Sadio, le Directeur du Musée National Cotroceni de Bucarest, M. Liviu Jicmann et M. Rien Sprenger, responsables de l’Itinéraire Culturel Européen de Saint-Martin dans la ville d’Utrecht (Pays-Bas ) où un important traité de paix a été signé ainsi qu’une délégation de la municipalité de Khotyn (Ukraine), où en 1621 un traité de paix a également été signé, dirigée par son maire, M. Andriy Dranchuk .

Lors de la séance d’ouverture, un vibrant hommage a été rendu au Dr. Georg Müller, ancien président de l’Association d’amitié du château d’Hubertusburg et l’un des promoteurs les plus enthousiastes de l’ENPP, décédé le 25 septembre 2021, qui consistait en une minute de silence et l’émission d’une vidéo résumant la contribution du Dr. Georg Müller à la création et au développement de l’ENPP durant ses premières années de vie, ainsi que son activité au sein de l’association allemande qu’il présidait. En conséquence, la 13e réunion européenne de l’ENPP a approuvé l’attribution au Dr. Georg Müller du titre posthume de membre honoraire.

Pendant la période de l’Agenda, la Rencontre Européenne de l’ENPP a discuté du renforcement et de l’activité future du Conseil Scientifique, la présentation d’une nouvelle candidature pour les sites où ont été signés les Traités de Paix pour le label du Patrimoine Européen (EHL) ainsi que le Plan d’Activité le Plan Financier à 3 ans et à 3 ans, documents qui seront maintenant discutés dans chacun des membres en vue de leur approbation dans un proche avenir.

Au cours de la réunion, des visites ont été effectuées à Markranstädt et dans la région voisine, qui ont abouti à plusieurs visites d’institutions et de monuments de la ville de Leipzig.

La prochaine Rencontre Européenne de l’ENPP est prévue au 1er semestre 2022, dans un lieu encore à définir.

 

Dr Georg Müller, ancien président de la Ligue des amis du château d’Hubertusburg (Wermsdorf, Allemagne), est décédé aujourd’hui.
C’est vraiment une très mauvaise nouvelle pour la famille, pour la Ligue des Amis du Château d’Hubertusburg (Membre de l’ENPP), pour Wermsdorf et pour le Réseau Européen des Lieux de la Paix, dont il a été l’un des fondateurs et avec lequel il a commencé à travailler en 2007 quand notre Réseau était encore un projet à ses balbutiements. Le dévouement, l’enthousiasme et le grand engagement à faire connaître le patrimoine historique du château d’Hubertusburg sont particulièrement remarquables.
Lorsqu’en 2007 la Ligue des Amis du Château d’Évora Monte a entamé des contacts avec des organisations européennes en vue de créer le Réseau Européen des Lieux de Paix, la première réponse (et quelle réponse enthousiaste) qu’elle a reçue a été précisément du Dr Georg Müller , à cette date président de la Ligue des amis du château d’Hubertusburg. Nous nous souvenons surtout du discours qu’il a prononcé lors de la Conférence de la Paix tenue à Évora Monte (Portugal) en décembre 2007 et qui a constitué le point de départ de notre Réseau et nous a assuré que le projet que nous avions idéalisé avait tout son sens.
L’ENPP, par la main de son vice-président, M. Ulf Müller, remettra à la famille du Dr Georg Müller un bouquet de fleurs au nom du Réseau européen des Lieux de la Paix. ENPP présentera également à la famille, par l’intermédiaire de son fils M. Matthias Müller, Maire de Wermsdorf, les condoléances au nom de tous les membres de notre Réseau.
Notre Réseau est en deuil. Lors de la 13e réunion de l’ENPP qui se tiendra à Markranstädt (Allemagne) du 14 au 17 octobre, l’ENPP rendra hommage au Dr Georg Müller et proposera sa nomination à titre posthume en tant que membre honoraire de l’ENPP.

Photo : Dr. Georg Müller lors de la signature de l’acte public de l’ENPP (Torre/Paço de Évora Monte, Portugal, 28 mai 2010)

 

Lundi dernier, le 20 septembre, une délégation de l’ENPP composée d’Eduardo Basso, Président de l’ENPP et Apolónia Rodrigues, Coordinatrice de la Route des Lieux de Paix, a été reçue à l’Ambassade de Turquie au Portugal par l’Ambassadeur, Mme Lale Ülker et le Premier conseiller  de l’Ambassade, ​​Mme Sükrüye Bayar Balcius suite à la visite qu’une délégation de l’ENPP a effectuée fin août dans la ville turque d’Edirne, membre fondateur de l’association.
La délégation ENPP a eu l’occasion d’informer l’ambassadeur de Turquie au Portugal de la manière amicale dont la délégation ENPP a été reçue à Edirne ainsi que du programme compétent et très complet que la municipalité d’Edirne a préparé et mis en œuvre pour cette visite.
Lors de la réunion, la délégation de l’ENPP a exprimé l’intérêt du Réseau à rejoindre d’autres villes turques où d’autres traités de paix ont été signés et à renforcer les liens de collaboration entre l’association et la Turquie.
A l’issue de la réunion, il a été décidé de maintenir des contacts réguliers, notamment sur l’évolution de l’activité de l’ENPP en Turquie.

 

Le 21 septembre, les cloches sonneront dans toute l’Europe

Ce mardi 21 septembre, célèbre les 40 ans de l’institution par l’Assemblée générale des Nations Unies de la Journée internationale de la paix.
Pour marquer cette date, l’association civique européenne « Europa Nostra » a lancé une initiative à l’échelle européenne intitulée « Ringing the Bells for Peace&Heritage » qui consiste en une sonnerie simultanée de cloches à 12h00 (heure de l’Europe centrale) dans des centaines de villes à travers l’Europe, coïncidant également avec la Conférence européenne du patrimoine culturel de 2021 à Venise (Italie).
Cette initiative s’inscrivant dans les objectifs principaux de l’association, notamment en ce qui concerne la diffusion d’une culture de la paix et la défense du Patrimoine de la Paix, le Réseau Européen des Lieux de la Paix (ENPP) s’est associé à l’initiative « Europa Nostra ». et a encouragé ses membres à y participer activement le 21 septembre.
Ainsi, en même temps que de nombreux autres endroits en Europe, les cloches sonneront également au moins dans les endroits suivants de notre Réseau : Alcáçovas, Portugal (Igreja Matriz), Évora Monte, Portugal (Igreja de S. Pedro), Château de Hubertusburgo, Wermsdorf, Allemagne (Église catholique du château), Trencin, Slovaquie, Zadar, Croatie et Kaynardzha, Bulgarie.
Toute personne souhaitant rejoindre l’initiative dans ces lieux publiera simplement une photo ou une vidéo capturée pendant la période où les cloches sonneront sur les réseaux sociaux, en mentionnant le hashtag #Ringingthebells.

Comme annoncé, une nouvelle exposition a été inaugurée le samedi 11 septembre dernier au château d’Hubertusburg (Wermsdorf, Allemagne) intitulée « My Hubertusburg » dans le cadre d’un projet conjoint de la municipalité de Wermsdorf et de la collection d’art de l’État de Dresde et sera présentée dans cet espace jusqu’au 7 novembre.

Le château d’Hubertusburg, dont l’association d’amis est membre fondateur de l’ENPP, est situé dans la région de Saxe et a été le théâtre de plusieurs événements historiques importants, dont la signature de la « Paix d’Hubertusburg » qui mit fin à la guerre du Sept ans, l’une des guerres européennes les plus sanglantes.

Pour ces raisons, mais aussi pour les diverses utilisations que ce Château a eues depuis sa construction, il existe un lien très profond avec la population de la ville allemande où il se trouve (Wermsdorf) et l’exposition aujourd’hui inaugurée se veut une vitrine d’histoires, de souvenirs, de sentiments et de la relation des habitants de Wermsdorf avec “leur”château. Par conséquent, l’exposition se compose d’environ 100 objets de propriétaires privés à Wermsdorf ainsi que de diverses œuvres d’art de la collection d’art de l’État de Dresde, complétées par une présentation de l’histoire du château d’Hubertusburg.

L’exposition est divisée en 6 salles du Château d’Hubertusburg, chacune d’elles ayant un thème, et l’une de ces salles est entièrement dédiée à l’importance de ce Château comme “lieu de paix”, au travail de sa Ligue des Amis et son lien avec le Réseau Européen des Lieuz de la Paix depuis sa fondation en 2010. Cette salle est décorée de la phrase bien connue de Rosa Luxemburg “Je me sens chez moi partout dans le monde où il y a des nuages, des oiseaux et des larmes humaines” et un enregistrement audio y est disponible dans lequel Ulf Müller, membre de la Ligue des Amis du Château d’Hubertusburg et Vice-Président de l’ENPP, explique le travail de son Association lié à la paix, à savoir son activité en tant que membre de la Réseau Européen des Sites pour la Paix (ENPP).

Cette exposition, qui précède un vaste ensemble d’initiatives et d’expositions déjà programmées pour les 4 prochaines années, est ouverte au public, du mardi au dimanche, de 10h à 18h.

 

 

À l’initiative de la mairie de Viana do Alentejo, membre du ENPP, les 3 et 4 septembre 2021, diverses initiatives et événements commémorent les 542 ans du traité d’Alcáçovas/Toledo, également connu sous le nom de « Paz de Alcáçovas », signé le 4 septembre 1479 .
Les initiatives commémoratives auront lieu à Paço dos Henriques, à Alcáçovas, où fut signé le traité qui mit fin à la guerre de Succession de Castille (1475-1479) et ouvrit les portes à l’expansion maritime des deux pays ibériques.
Le 3 septembre, à partir de 18h30, Bela Mestre présentera le livre « Portes et fenêtres qui comptent sur des histoires » qui rassemble 30 images d’aquarelles originales de portes et fenêtres de la ville d’Alcáçovas, qui sera suivie de l’inauguration d’une exposition de ces images qui sera présentée au Paço dos Henriques.
Le 4 septembre, la céramiste Helena Garcia dynamisera un atelier de céramique, suivi à 17h de la présentation du projet de peinture murale « Femmes et Sagesse passées entre les générations », une peinture murale ouverte à la participation de la population et dont elle entend célébrer le rôle des femmes dans la région et leur sagesse à travers les générations.
Le programme de commémoration des 542 ans du Traité d’Alcáçovas/Toledo se clôturera le 4 septembre à 18h30 avec la Conférence intitulée  « D. João, Marquês de Montemor e Senhor das Alcáçovas. Aspects biographiques et politiques” et qui décrira le caractère historique de D. João de Bragança.

Une délégation de l’ENPP, constituée d’Eduardo Basso, Président du Board, Apolónia Rodrigues, Coordinatrice de la Route des Lieux de la Paix et Áurea Rodrigues, Présidente du Conseil Scientifique, a visité la ville d’Edirne les 24 et 25 août, dont la Commune est une membre fondateur du Réseau et qu’il a récemment retrouvé son activité au sein de l’Association grâce à l’action de son Maire actuel, M. Recep Gürkan.
La délégation de l’ENPP a été reçue le premier jour par la cheffe du département des relations internationales et avec l’Union européenne de la ville d’Edirne, Mme Ebru Karaca, qui a accompagné les visites de certains des principaux ex-libris de le patrimoine culturel de la ville : musée municipal de la ville d’Edirne, mosquée Selimiye (patrimoine mondial de l’UNESCO), musée d’art du chapeau turc, musée d’archéologie d’Edirne et les bazars d’Arasta, Bedesten et Alipaşa le matin, suivis de l’après-midi, visites du Grande Synagogue, l’Eglise Orthodoxe Bulgare, le Monument de l’Enfant Turc et, enfin, le Monument Lozan – Monument Commémorant le Traité de Lausanne de 1923 – Traité qui rendit la région d’Edirne à la République Turque.
La matinée du deuxième jour de la visite a été occupée par des rencontres bilatérales entre la délégation ENPP et la Commune d’Edirne : d’abord, avec les chefs du Service des Relations Internationales et avec l’Union Européenne de la ville d’Edirne, au cours desquelles des projets frontaliers ont été présentés impliquant Edirne et plusieurs villes bulgares, ainsi que les projets en cours de l’ENPP, à savoir la préparation de la 13e réunion européenne de l’Association qui aura lieu dans la ville allemande de Markranstädt en octobre. Cela a été suivi d’une réunion avec le maire adjoint du conseil municipal d’Edirne, M. Yaver Tetik, représentant le maire, M. Recep Gürkan, absent à l’étranger, au cours de laquelle divers aspects liés à l’implication de la ville dans l’ENPP, avec l’ENPP délégation offrant une pierre peinte par l’artiste portuguaise Inocência Lopes représentant la Maison de la Convention, où a été signée la Convention d’Évora Monte, qui a pris fin avec les soi-disant « guerres libérales » en 1834.
Dans l’après-midi de cette journée, il a également été possible de visiter le Complexe du Musée de la Santé (Hôpital ottoman) avant le départ de la délégation de l’ENPP.
Cette visite a permis de renforcer les liens de collaboration entre l’ENPP et la ville d’Edirne, qui devraient se renforcer à l’avenir.

 

Sur la photo : la délégation de l’ENPP avec l’adjoint au maire M. Yaver Tetik et la chef du bureau des relations européennes et internationales, Mme Ebru Karaca

Après une période où il a été contraint de tenir ses réunions en ligne, en raison de la pandémie de COVID-19, le Réseau Européen des Lieux de la Paix (ENPP) prépare déjà sa 13e Rencontre européenne et sa 10e Assemblée générale, en personne, le qui est prévue du 14 au 17 octobre 2021, dans la ville allemande de Markranstädt (Leipzig), la commune à laquelle appartient le château d’Altranstädt, l’un des lieux les plus emblématiques de la Route des Lieux de la Paix.
La 13e Rencontre européenne de l’ENPP sera organisée par l’Association pour la Promotion du Château d’Altranstädt, membre fondateur de l’ENPP, et se tiendra dans les locaux de la municipalité de Markranstädt, dont le soutien a été essentiel pour rendre la rencontre possible.
La présence de délégations des membres de l’ENPP des 9 pays européens qui intègrent le Réseau est attendue, ainsi que d’autres entités publiques et privées d’autres pays européens qui seront invitées à participer à la réunion en tant qu’observateurs.
Cette Rencontre concentrera ses travaux sur la discussion et l’approbation du Plan d’activités triennal avec lequel on espère entamer une nouvelle phase dans la vie de l’Association, notamment à travers le renforcement de sa structure de gestion, l’augmentation des activités dans les lieux de la Route et le lancement d’activités transnationales tout au long de la Route et entre les localités voisines, la responsabilisation du Conseil Scientifique de la Route des Lieux de la Paix ainsi que la structure de soutien de cette Route.
Dans le même temps, les membres de l’ENPP discuteront du plan financier pour soutenir le plan d’activités triennal, qui comprend une plus grande implication financière des membres du réseau, à savoir les entités publiques et la soumission de demandes de fonds nationaux et communautaires.

Sur la photo : Vue d’ensemble du château d’Altranstädt (voir plus sur: https://placesofpeace.eu/la-route/altranstadt/?lang=fr)

La nouvelle exposition au château d’Hubertusburg à Wermsdorf en Allemagne, prévue pour cette année, est en cours et, pour la première fois, la population locale est également impliquée car la Collection d’art de l’État de Dresden (SKD), entité responsable par ce château, a invité tous ceux qui se sentent liés au château à participer à la création de cette exposition.
La conservatrice responsable, Selene Vincent, de SKD, a souligné que l’exposition n’est pas seulement historique, mais aussi actuelle.  « Nous sommes intéressés à rassembler toutes les personnes associées à cet endroit« , a-t-elle déclaré.
L’exposition sera disponible au château d’Hubertusburg à partir du 11 septembre 2021, et il y a déjà beaucoup de matériel collecté, qu’il s’agisse de matériel historique ou de pièces individuelles de l’ancienne usine de faïence d’Hubertusburg.
La popularité de cette exposition n’est pas surprenante, car il existe une forte volonté locale d’inviter les visiteurs à profiter d’une nouvelle exposition dans le château.
De nombreuses expositions de la Collection d’art de l’État de Dresden seront également présentées dans ce château, reconnu comme la plus grande résidence royale de chasse de Saxe.
Sur le plan thématique, la nouvelle exposition présentera, entre autres, les contenus suivants :
– l’histoire de la construction et de l’utilisation du Château
– l’histoire du traité de paix d’Hubertusburg
– la forêt et la chasse
– des personnalités historiques, ainsi que des objets en faïence et en argile.

L’exposition devrait être ouverte au public jusqu’en novembre prochain.

L’année prochaine, une autre exposition est prévue. L’annonce a été faite par Christiane Schenderlein, membre CDU du parlement de Saxe, en tenant compte du fait que les fonds nécessaires approuvés par le gouvernement de l’État libre de Saxe sont désormais disponibles.

Le membre de l’ENPP, Freundeskreis Schloss Hubertusburg eV (Ligue des Amis du Château d’Hubertusburg), en collaboration avec l’administration municipale de Wermsdorf et d’autres acteurs de la région, soutiendra activement les préparatifs de cette exposition, dans laquelle la Paix d’Hubertusburg et le travaille ensemble dans le Le Réseau Européen des Lieux de la Paix jouera également un rôle important.

La 1ère Conférence internationale et interdisciplinaire « Places of Peace: Making Europe throughout Peace Treaties« , tenue en ligne le 30 juin, a été un grand succès tant par la qualité des présentations présentées que par le nombre des participants.
La Conférence a débuté par le discours d’ouverture du Président du Réseau Européen des Lieux de Paix (ENPP), Eduardo Basso, qui a décrit les principales actions de l’association depuis sa fondation et les perspectives de développement futur. Par la suite, les participants à la Conférence ont eu l’opportunité de visionner la vidéo promotionnelle « Places of Peace Route » récemment publiée, qui présente la dimension actuelle de la Route et ses principaux objectifs.
Le discours d’Ulf Müller, vice-président de l’ENPP, sur l’activité développée autour du château d’Hubertusburg (Allemagne), où a été signé le traité mettant fin à la fameuse « Guerre des Sept Ans », a clôturé la séance d’ouverture.

La première session de travail a eu comme intervenante principale, Patrizia Battilani, Directeur du Centre d’Études Avancées en Tourisme de l’Université de Bologne, Italie, qui a présenté un excellent travail sur le thème « Traités de paix, patrimoine dissonant et tourisme : défis et opportunités », a suivi par des présentations d’Antonia Ceballos Cuadrado, Université de Séville, Espagne (L’Acte final de la Conférence d’Algésiras (1906) narré par Jean Jaurès dans L’Humanité) et de María Rojas Pavón et Concepción Foronda Robles, également de l’Université de Séville, Espagne (Le Label du patrimoine européen contribue-t-il à construire une Europe de la paix ?), suivi d’une période de débat.

L’après-midi a débuté par une importante présentation de Fabio Carbone, professeur de « International Tourism Management », à l’Université de Coventry (Royaume-Uni) et chercheur au « Centre for Trust, Peace and Social Relations », de la même université, qui s’est adressé à le thème « Donner une chance à la paix. Les défis d’une contribution efficace du tourisme à la paix. » Articles de Sofia Lopes, Université Européenne, Portugal (Mobilité académique. Combler le fossé entre tourisme et éducation pour la paix), Silvia Aulet, Université de Gérone, Espagne (Lieux sacrés comme lieux de paix : une approche proposée du tourisme) et Anabela Monteiro, de l’Université Européenne, Portugal (Tourisme et Paix – Quel type de relation ?) a clôturé la 1ère session de l’après-midi.

La dernière session (entièrement en français) s’est déroulée sous le thème général « Histoire et paix », avec des présentations de Ferenc Tóth, chercheur principal à l’Institut d’histoire du Centre de Recherche en Sciences Humaines de Budapest (ancien Centre de Recherche de l’Académie des Sciences Hongrois ) intitulé « Histoire et paix. Valorisation du patrimoine historique à Vasvár en Hongrie » et par Bruno Judic, professeur émérite à l’Université de Tours, qui a présenté l’article « La figure de Saint Martin et le thème de la paix« .

La séance de clôture a comporté de petites interventions des membres du Comité d’organisation, Patrizia Battilani, Áurea Rodrigues, de l’Université d’Évora et présidente du Conseil Scientifique de la « Places of Peace Route » et Eduardo Basso, Président de l’ENPP.

En plus des conférenciers, plus de 50 personnes ont participé à la conférence, principalement des universitaires de diverses universités européennes.

La 2ème Conférence « Places of Peace » se tiendra l’année prochaine à une date qui sera annoncée prochainement.