À l’initiative de la mairie de Viana do Alentejo, membre du ENPP, les 3 et 4 septembre 2021, diverses initiatives et événements commémorent les 542 ans du traité d’Alcáçovas/Toledo, également connu sous le nom de « Paz de Alcáçovas », signé le 4 septembre 1479 .
Les initiatives commémoratives auront lieu à Paço dos Henriques, à Alcáçovas, où fut signé le traité qui mit fin à la guerre de Succession de Castille (1475-1479) et ouvrit les portes à l’expansion maritime des deux pays ibériques.
Le 3 septembre, à partir de 18h30, Bela Mestre présentera le livre « Portes et fenêtres qui comptent sur des histoires » qui rassemble 30 images d’aquarelles originales de portes et fenêtres de la ville d’Alcáçovas, qui sera suivie de l’inauguration d’une exposition de ces images qui sera présentée au Paço dos Henriques.
Le 4 septembre, la céramiste Helena Garcia dynamisera un atelier de céramique, suivi à 17h de la présentation du projet de peinture murale « Femmes et Sagesse passées entre les générations », une peinture murale ouverte à la participation de la population et dont elle entend célébrer le rôle des femmes dans la région et leur sagesse à travers les générations.
Le programme de commémoration des 542 ans du Traité d’Alcáçovas/Toledo se clôturera le 4 septembre à 18h30 avec la Conférence intitulée  « D. João, Marquês de Montemor e Senhor das Alcáçovas. Aspects biographiques et politiques” et qui décrira le caractère historique de D. João de Bragança.

La nouvelle exposition au château d’Hubertusburg à Wermsdorf en Allemagne, prévue pour cette année, est en cours et, pour la première fois, la population locale est également impliquée car la Collection d’art de l’État de Dresden (SKD), entité responsable par ce château, a invité tous ceux qui se sentent liés au château à participer à la création de cette exposition.
La conservatrice responsable, Selene Vincent, de SKD, a souligné que l’exposition n’est pas seulement historique, mais aussi actuelle.  « Nous sommes intéressés à rassembler toutes les personnes associées à cet endroit« , a-t-elle déclaré.
L’exposition sera disponible au château d’Hubertusburg à partir du 11 septembre 2021, et il y a déjà beaucoup de matériel collecté, qu’il s’agisse de matériel historique ou de pièces individuelles de l’ancienne usine de faïence d’Hubertusburg.
La popularité de cette exposition n’est pas surprenante, car il existe une forte volonté locale d’inviter les visiteurs à profiter d’une nouvelle exposition dans le château.
De nombreuses expositions de la Collection d’art de l’État de Dresden seront également présentées dans ce château, reconnu comme la plus grande résidence royale de chasse de Saxe.
Sur le plan thématique, la nouvelle exposition présentera, entre autres, les contenus suivants :
– l’histoire de la construction et de l’utilisation du Château
– l’histoire du traité de paix d’Hubertusburg
– la forêt et la chasse
– des personnalités historiques, ainsi que des objets en faïence et en argile.

L’exposition devrait être ouverte au public jusqu’en novembre prochain.

L’année prochaine, une autre exposition est prévue. L’annonce a été faite par Christiane Schenderlein, membre CDU du parlement de Saxe, en tenant compte du fait que les fonds nécessaires approuvés par le gouvernement de l’État libre de Saxe sont désormais disponibles.

Le membre de l’ENPP, Freundeskreis Schloss Hubertusburg eV (Ligue des Amis du Château d’Hubertusburg), en collaboration avec l’administration municipale de Wermsdorf et d’autres acteurs de la région, soutiendra activement les préparatifs de cette exposition, dans laquelle la Paix d’Hubertusburg et le travaille ensemble dans le Le Réseau Européen des Lieux de la Paix jouera également un rôle important.

L’ENPP a lancé une vidéo promotionnelle pour la Route des Lieux de la Paix dans le but de faire connaître les principaux objectifs et domaines d’activité de la Route qui relie les 12 lieux d’Europe où ont été signés des Traités de Paix qui l’intègrent.
Outre des informations générales sur la Route, la vidéo contient des témoignages du Président du Conseil Scientifique de la Route, Áurea Rodrigues, du membre de ce Conseil, Patrizia Battilani, les maires de Kaynardzha (Bulgarie), Edirne (Turquie), Zadar (Croatie)), Viana do Alentejo (Portugal), Wermsdorf (Allemagne) et Vasvár (Hongrie) ainsi que l’eurodéputé espagnol Francisco Millán Mon, président de l’intergroupe Caminhos de Santiago et autres itinéraires culturels, du Parlement européen.
La vidéo est disponible sur YouTube à l’adresse https://youtu.be/JT3xzcYApWI.

 

Le projet «Route des Lieux de la Paix», qui fait partie du projet plus large de l’Association du Réseau Européen des Lieux de la Paix, a remporté le 2e prix dans la catégorie ONG/Associations, lors de la Evénement «Planetiers World Gathering» qui s’est tenu dans la ville de Lisbonne, le vendredi 22 octobre dernier.
L’organisation «Planetiers» oriente son activité vers la durabilité de notre planète, intégrant des thèmes très divers, parmi lesquels «la culture pour la paix». Le lauréat du prix Nobel de la paix 2007, Mohan Munasinghe, était l’un des principaux orateurs de cet événement.

«La Route des Lieux de la Paix» est un itinéraire culturel de sites en Europe où ont été signés des Traités de Paix, créés en 2012 et dont les principaux objectifs sont la diffusion de la Culture pour la Paix et la promotion touristique des sites qui l’intègrent.
Actuellement, la «Route des Lieux de la Paix» comprend 11 sites en Europe situés dans 9 pays: Alcáçovas et Évora Monte (Portugal), Alcañices (Espagne), Altranstädt et Hubertusburgo/Wermsdorf (Allemagne), Trencin (Slovaquie), Vasvár (Hongrie), Zadar (Croatie), Kaynardzha (Bulgarie), Bucarest (Roumanie) et Edirne (Turquie) et est un itinéraire candidat pour l’itinéraire culturel du Conseil de l’Europe, pour la période d’évaluation 2020/2021.

Le prix qui lui est décerné est une reconnaissance de la qualité du projet «Route des Lieux de la Paix» et une incitation importante pour le travail que les institutions publiques et privées des différents lieux de la Route ont mené en vue de sa visibilité et implantation européenne.

Suite à la soumission du dossier de candidature de la Route des Lieux de la Paix à l’Itinéraire Culturel du Conseil de l’Europe le 30 juillet, le Secrétariat de l’Accord Partiel Élargi (EPA) sur les Itinéraires Culturels (APE) a informé la Direction de la ENPP et de la Route que la documentation soumis répond aux critères établis par le Conseil de l’Europe et est donc en mesure de passer à la deuxième phase du processus d’évaluation.

Pour cette seconde phase, le Secrétariat de l’EPA aux Itinéraires Culturels, basé à Luxembourg, a déjà désigné un expert indépendant qui sera en charge de réaliser l’analyse documentaire de la candidature et de sa conformité avec les critères de certification définis par le Conseil de l’Europe.

Cette année, en raison des contraintes de mobilité causées par la pandémie COVID19, les visites de terrain habituelles sur les sites de la Route seront remplacées par des entretiens en ligne avec la Direction de la Route et ses membres.

Ce premier résultat reflète l’engagement de tous les membres de la Rota, du Portugal à la Turquie, à réaliser cette année ce qu’ils estiment largement mérité: la certification de la Route des Lieux de la Paix comme Itinéraire Culturel du Conseil de l’Europe, que ce soit pour le thème qui sous-jacent – la paix – soit en raison de la manière positive et globale dont elle est assumée par la Route.

Suite à la décision prise par l’Assemblée Générale de l’ENPP et la Réunion du Conseil Scientifique de la Route des Lieux de la Paix, le Bureau de l’ENPP a soumis avec succès une nouvelle candidature de « Route des Lieux de la Paix » (Places of Peace Route) à Itinéraire Culturel du Conseil de l’Europe pour le cycle d’évaluation 2020 -2021.

Cette nouvelle application comprend 12 lieux situés dans 9 pays européens (d’est en ouest): Edirne (Turquie), Kaynardzha (Bulgarie), Bucarest (Roumanie), Zadar (Croatie), Vasvár (Hongrie), Trencin (Slovaquie), Bautzen ( Allemagne), Hubertusburg/Wermsdorf (Allemagne), Altranstädt (Allemagne), Alcañices (Espagne), Évora Monte (Portugal) et Alcáçovas (Portugal).

Avec la soumission de cette candidature, commence un processus que le Bureau de laENPP et tous ses membres espèrent terminer par la certification de la Route des Lieux de la Paix par le Conseil de l’Europe, qui pourrait avoir lieu en avril 2021 lors de la réunion du Government  de l’EPA des Itinéraires Culturels du Conseil de l’Europe, si le calendrier prévu ne change pas.