Quelques dizaines d’enfants des Ecoles d’éducation de base de Caldeiro et Mata (Estremoz) et Évora Monte ont participé tout au long de la matinée du 27 mai à une série d’activités commémorant le 190e anniversaire de la Convention d’Évora Monte, dans le cadre d’une initiative organisée par les professeurs Ana Basaloco et Sílvia Cuco, du Département de l’Éducation. de la municipalité d’Estremoz.
Les activités ont eu lieu dans le centre historique d’Évora Monte et les enfants ont eu l’occasion de regarder une vidéo sur l’introduction du libéralisme au Portugal dans la Torre/Paço de Évora Monte, ils ont visité l’exposition « Célébrer la paix » dans cet espace et le Centre d’interprétation de la Convention d’Évora Monte installé dans la maison où la Convention a été signée le 26 mai 1834 et ils ont fait une brève visite des principaux points d’intérêt patrimonial du site.
Cette initiative a bénéficié du soutien du Réseau Européen des Lieux de la Paix (ENPP) représenté par son président, le professeur Eduardo Basso et fait suite à la formation ERASMUS+ réalisée par l’ENPP en Bulgarie en octobre/novembre 2023, auquel ont participé les deux professeurs responsables de son organisation.

À l’initiative du Réseau Européen des Lieux de la Paix (ENPP), a été inaugurée le 24 mai l’exposition intitulée « Célébrer la Paix », qui sera ouverte au public dans la Torre/Paço de Évora Monte jusqu’au 16 juin, à ouvrir cet espace.
L’exposition « Célébrez la paix » a été organisée par le Département d’histoire de l’École des sciences sociales de l’Université d’Évora(Portugal), sous la coordination des professeurs Mafalda Soares da Cunha et Ana Sofia Ribeiro et se compose de 17 panneaux créés par des enseignants et des étudiants de maîtrise et de premier cycle. étudiants en histoire de ce département,  qui abordent le thème de la paix sous différents angles et domaines.
Cette initiative de l’ENPP coïncide avec la période au cours de laquelle 190 ans se sont écoulés depuis la signature de la Convention d’Évora Monte (26 mai 1834), le traité de paix qui a mis fin à la guerre civile qui a éclaté au Portugal dans la troisième décennie du XIXe siècle.
L’entrée est gratuite.

Les 4 et 5 mai, la ville de Wageningen (Pays-Bas) commémore la capitulation militaire allemande signée à l’hôtel De Wereld dans cette ville et qui a conduit quelques jours plus tard à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
L’événement de cette année propose un vaste programme avec des cérémonies militaires, de la musique live, des rencontres avec des anciens combattants et des activités récréatives et sportives.
Le programme du 4 mai met en valeur la procession silencieuse depuis l’église de S. João Baptista jusqu’aux monuments des morts, le feu de la liberté et la course de la liberté à laquelle sont attendus 2 500 athlètes.
Le 5 mai, ce sera au tour de la Commémoration nationale de la Capitulation de 1945 et de la Parade de la Liberté qui honore la coopération militaire internationale qui a conduit à la défaite des armées hitlériennes.
Ce jour-là également, auront lieu l’événement « Les enfants sont aux commandes », des spectacles de musique live sur 15 scènes réparties dans toute la ville et des rencontres entre anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale avec la population. La journée se termine par le « Freedom Meal » auquel participeront environ 790 convives autour d’une table de 400 mètres de long.
La Commémoration de la Capitulation allemande est une organisation du Comité National Wageningen45.

La candidature transnationale « Lieux de paix », qui comprend 7 sites situés dans 6 États membres de l’UE, a été approuvée par le gouvernement de la Croatie, pays où elle a été soumise à la sélection nationale, et a déjà été soumise par les autorités croates à la Commission européenne à des fins de sélection Niveau européen avec l’approbation explicite des gouvernements (ministères de la culture) de tous les pays dans lesquels se trouvent les lieux qui l’intègrent. L’application « Lieux de paix » vise à décerner la marque du patrimoine européen aux 7 lieux qui le composent, tous des lieux européens où d’importants traités de paix ont été signés : Paço dos Henriques (Alcáçovas, Portugal), Évora Convention House Monte (Évora Monte , Portugal), Complexe historique d’Alcañices (Alcañices, Espagne), Château de Trencin (Trencin, Slovaquie), Maison de la paix (Vasvár, Hongrie), Monastère de S. Francisco (Zadar, Croatie) et Parque da Fonte Ville de Kaynardzha ( Kaynardzha, Bulgarie). Il est à noter que tous ces lieux font partie de la Route des Lieux de Paix et que leurs entités de gestion, toutes entités publiques, sont membres de l’Association Réseau Européen des Lieux de Paix, qui a favorisé la préparation et la soumission de la candidature transnationale « Lieux de paix ». L’approbation est maintenant attendue par la Commission européenne, qui, si elle devient une réalité, permettra non seulement de donner une visibilité européenne aux 7 sites où des traités de paix ont été signés, mais aussi de mener une série d’actions pour valoriser ces des sites.

Le Réseau Européen des Lieux de la Paix (ENPP) était présent à la 1ère Edition du « Peace4Culture Partners Forum » qui s’est déroulée le 2 décembre à l’Université de Bakou, dans la capitale de l’Azerbaïdjan, à l’initiative du Ministre de la Culture de ce pays, M. Anar Karimov. La représentation de l’ENPP était en charge de son Président, Eduardo Basso, qui a présenté une communication intitulée « Réseau Européen de Lieux de la Paix – Un exemple de coopération multilatérale en Europe » lors de la 3ème. Session Planaire du Forum sous le thème « Les défis de la paix et de la sécurité : construire une coopération multilatérale« .

La session inaugurale du Forum a réuni, entre autres, M. Hikmat Hajiyev, Conseiller en politique internationale du Président de la République d’Azerbaïdjan, M. Anar Karimov, Ministre de la Culture d’Azerbaïdjan et M. Miguel Ángel Moratinos, Haut Représentant des Nations Unis pour l’Alliance des civilisations.

Lors de l’une des pauses des sessions, les conférenciers et modérateurs invités ont été accueillis par le chef de l’Organisation des musulmans du Caucase, le Grand Mufti Sheikh-ul-Islam Allahshukur Pashaazade.

Le deuxième jour de présence en Azerbaïdjan, le représentant de l’ENPP a rejoint un groupe d’orateurs et de modérateurs pour une visite dans la ville de Shusha, considérée comme la capitale culturelle de l’Azerbaïdjan et qui a été occupée par l’Arménie de 1992 au 8 novembre 2020, date de sa libération par l’action de l’armée azerbaïdjanaise. Lors de cette visite, il a été possible d’observer le degré de destruction causé par la guerre entre les deux pays et l’occupation arménienne, mais aussi l’effort gigantesque que le gouvernement azerbaïdjanais a déjà fait et continue de faire pour récupérer le patrimoine historique et architectural. de la ville de Shusha.

Avec l’accomplissement du 1er. « Peace4Culture Partners Forum« , le gouvernement d’Azerbaïdjan a lancé une initiative plus large, le « Peace4Culture Call » qui mettra en œuvre d’autres projets sous le thème général « Peace4Culture » qui sera bientôt lancé.

Sur la photo : Aspect de la session de clôture du Peace4Culture Partners Forum avec M. Anar Karimov, ministre de la Culture d’Azerbaïdjan

Le 21 septembre, les cloches sonneront dans toute l’Europe

Ce mardi 21 septembre, célèbre les 40 ans de l’institution par l’Assemblée générale des Nations Unies de la Journée internationale de la paix.
Pour marquer cette date, l’association civique européenne « Europa Nostra » a lancé une initiative à l’échelle européenne intitulée « Ringing the Bells for Peace&Heritage » qui consiste en une sonnerie simultanée de cloches à 12h00 (heure de l’Europe centrale) dans des centaines de villes à travers l’Europe, coïncidant également avec la Conférence européenne du patrimoine culturel de 2021 à Venise (Italie).
Cette initiative s’inscrivant dans les objectifs principaux de l’association, notamment en ce qui concerne la diffusion d’une culture de la paix et la défense du Patrimoine de la Paix, le Réseau Européen des Lieux de la Paix (ENPP) s’est associé à l’initiative « Europa Nostra ». et a encouragé ses membres à y participer activement le 21 septembre.
Ainsi, en même temps que de nombreux autres endroits en Europe, les cloches sonneront également au moins dans les endroits suivants de notre Réseau : Alcáçovas, Portugal (Igreja Matriz), Évora Monte, Portugal (Igreja de S. Pedro), Château de Hubertusburgo, Wermsdorf, Allemagne (Église catholique du château), Trencin, Slovaquie, Zadar, Croatie et Kaynardzha, Bulgarie.
Toute personne souhaitant rejoindre l’initiative dans ces lieux publiera simplement une photo ou une vidéo capturée pendant la période où les cloches sonneront sur les réseaux sociaux, en mentionnant le hashtag #Ringingthebells.

Comme annoncé, une nouvelle exposition a été inaugurée le samedi 11 septembre dernier au château d’Hubertusburg (Wermsdorf, Allemagne) intitulée « My Hubertusburg » dans le cadre d’un projet conjoint de la municipalité de Wermsdorf et de la collection d’art de l’État de Dresde et sera présentée dans cet espace jusqu’au 7 novembre.

Le château d’Hubertusburg, dont l’association d’amis est membre fondateur de l’ENPP, est situé dans la région de Saxe et a été le théâtre de plusieurs événements historiques importants, dont la signature de la « Paix d’Hubertusburg » qui mit fin à la guerre du Sept ans, l’une des guerres européennes les plus sanglantes.

Pour ces raisons, mais aussi pour les diverses utilisations que ce Château a eues depuis sa construction, il existe un lien très profond avec la population de la ville allemande où il se trouve (Wermsdorf) et l’exposition aujourd’hui inaugurée se veut une vitrine d’histoires, de souvenirs, de sentiments et de la relation des habitants de Wermsdorf avec “leur”château. Par conséquent, l’exposition se compose d’environ 100 objets de propriétaires privés à Wermsdorf ainsi que de diverses œuvres d’art de la collection d’art de l’État de Dresde, complétées par une présentation de l’histoire du château d’Hubertusburg.

L’exposition est divisée en 6 salles du Château d’Hubertusburg, chacune d’elles ayant un thème, et l’une de ces salles est entièrement dédiée à l’importance de ce Château comme “lieu de paix”, au travail de sa Ligue des Amis et son lien avec le Réseau Européen des Lieuz de la Paix depuis sa fondation en 2010. Cette salle est décorée de la phrase bien connue de Rosa Luxemburg “Je me sens chez moi partout dans le monde où il y a des nuages, des oiseaux et des larmes humaines” et un enregistrement audio y est disponible dans lequel Ulf Müller, membre de la Ligue des Amis du Château d’Hubertusburg et Vice-Président de l’ENPP, explique le travail de son Association lié à la paix, à savoir son activité en tant que membre de la Réseau Européen des Sites pour la Paix (ENPP).

Cette exposition, qui précède un vaste ensemble d’initiatives et d’expositions déjà programmées pour les 4 prochaines années, est ouverte au public, du mardi au dimanche, de 10h à 18h.

 

 

La Municipalité de Viana do Alentejo et l’Association du Réseau Européen des Lieux de Paix (ENPP), dans le cadre d’un Protocole établi entre les deux entités, ont soumis aujourd’hui, le 9 décembre, à la Direction Régionale de la Culture de l’Alentejo (Portugal) une application transnational au Label du Patrimoine Européen (MPE) avec le nom commun «Lieux de paix» qui comprend, en plus du Paço dos Henriques, à Alcáçovas (Portugal) six autres sites situés dans six États membres de l’Union européenne, qui ont un patrimoine avec importance commune puisque dans tous les traités de paix pertinents ont été signés.
Le label du patrimoine européen (LPE), créé en 2011 par la décision n ° 1194/2011 / UE du Parlement européen et du Conseil européen, vise à distinguer des sites qui représentent une forte valeur symbolique européenne et qui donnent une visibilité à la fois à l’histoire commune  européenne et la construction de l’Union européenne (UE), ainsi que les valeurs européennes et les droits de l’homme qui sous-tendent le processus d’intégration européenne.

La candidature a été soumise dans la catégorie «site transnational», c’est-à-dire, un site qui regroupe plusieurs sites situés dans différents États membres qui se concentrent sur un thème spécifique et inclut, en plus de Paço dos Henriques (Portugal) comme site de coordination de la candidature , le complexe historique d’Alcañices (Espagne), le château de Trencin (Slovaquie), la Maison de la Paix de Vasvár (Hongrie), le Monastère de S. Francisco de Zadar (Croatie), le Parc de la Fontaine Historique de Kaynardzha (Bulgarie) et le Musée National Cotroceni à Bucarest (Roumanie).

Sur la photo: António Padeirinha (Municipalité de Viana do Alentejo) et Eduardo Basso (ENPP)