Le 24 avril, des membres du Réseau Européen des Lieux de la Paix se sont réunis par vidéoconférence pour discuter de diverses questions liées à l’activité actuelle et future du Réseau, avec la participation de représentants des lieux du Réseau au Portugal, en Allemagne, Slovaquie, Hongrie, Croatie, Bulgarie et Roumanie.

Les membres du Réseau ont approuvé à l’unanimité un vote de regret pour la mort du Professeur Docteur Diogo Freitas do Amaral, un grand ami et partenair de l’ENPP, et ont décidé de lui accorder le titre de membre honoraire, à titre posthume.

Les membres du Réseau ont également approuvé à l’unanimité une proposition du Président de Direction de soumettre à nouveau une candidature de la Route des Lieux de la Paix à Route Culturelle du Conseil d’Europe, après une invitation adressée par l’Institut Européen des Itinéraires Culturels basé à Luxembourg.

La réunion a également procédé à un examen des travaux préparatoires à chaque lieux dans le cadre de la demande de lieux en Europe où les traités de paix ont été signés au Label du Patrimoine Européen dans la catégorie des «sites transnationaux» qui a commencé en janvier/février.

Il a été constaté que ce travail a été interrompu dans pratiquement tous les lieux en raison de la pandémie de COVID-19, mais ils ont décidé de continuer à préparer la candidature dès que possible afin que la liste des lieux inclus dans la candidature, membres actuels du Réseau ou non, soit fermée  jusqu’au 15 septembre 2020, indépendamment d’un éventuel report de la date limite de candidature par la Commission Européenne.

Les membres du Réseau ont échangé des informations sur les conséquences de la crise épidémique actuelle dans chacun des pays et décidé de prendre une position publique dont le texte est en cours de préparation.

Une publication scientifique allemande, éditée par l’Institut Leibniz pour l’Histoire Européenne, basé dans la ville de Mainz (Allemagne), fait référence à notre Association dans un article du Prof. Martin Peters sous le titre « Lieux de la paix en Europe – Réflexions sur une topographie des accords de paix pré-modernes« .

À la page 34 de cet article scientifique qui traite essentiellement de la question de la mémoire des traités de paix dans les villes et les lieux d’Europe où ont été signés, cet auteur écrit qu’il existe en Europe «… des initiatives qui montrent que la conclusion d’un traité de paix dans une ville ou une municipalité il est toujours particulièrement important pour son histoire et son image de soi »et ajoute que« depuis 2007, il existe une initiative appelée «Lieux de paix» fondée à Évora Monte (Portugal), dans laquelle la Ligue des Amis du Château de Hubertusburg (organisation allemande, membre de l’ENPP) et qui s’engage à faire connaître les lieux de signature des traités de paix. »

Cette référence à l’ENPP dans un article scientifique de ce prestigieux Institut allemand nous est particulièrement gratifiante, notamment parce que l’auteur révèle qu’il a parfaitement compris la genèse et le contenu essentiels de notre Réseau.